DeutschTrouvez un hebergement a Brianconmeteo a briancon
Le Fort du Chateau
La Cité Vauban
la porte d'EmbrunLa commune de Briançon s'organise autour de deux secteurs principaux qui sont le quartier de Sainte-Catherine (ville basse) et la Ville fortifiée ou Cité Vauban (ville haute). Cette dernière est la ville historique édifiée au moyen-âge et dont Vauban a imaginé les fortifications au début du 18ème siècle pour en faire une place forte.
  Pour visualiser les différents monuments de Briançon consultez la carte ci-dessous.

 
 

 
 
Construite sur une denivelée importante, elle est entourée d'une enceinte fortifiée que domine le Fort du Château du haut de son piton rocheux.
porte de pignerolOn penètre dans la ville en haut, par la porte de Pignerol et la porte Dauphine, en bas par la porte D'Embrun.
Dans un souci d'optimisation de l'espace, les habitations sont hautes et resserrées le long des ruelles qui parcourent la cité.
facades de la place d'armesLes maisons restaurées arborent des façades de couleurs vives qui redonnent à la ville sa physionomie colorée d'antan.
Sur certaines d'entres elles, place d'Armes par exemple, on peut y admirer de superbes cadrans solaires, preuve s'il en est du climat exceptionnel qui a toujours regné dans la région.

la maison des tetesEn parcourant les ruelles étroites de la vieille ville vous découvrirez également des éléments pittoresques de l'habitation domestique : porches, façades, frontons, etc...

les 2 tours de la CollegialeVille d'art et d'histoire, Briançon compte de nombreux monuments, parmi ceux-ci on peut notamment citer La Collégiale et ses tours jumelles (18ème), l'Eglise des Cordeliers et ses fresques (14/15ème), la Fontaine François 1er (16ème)...

petite gargouilleDeux petites canalisations à ciel ouvert traversent la ville de haut en bas, la "Grande Gargouille" et la "Petite Gargouille", héritage du Moyen-Age ces ouvrages permettaient de lutter contre les incendies.
Elles ont donné à la ville haute son surnom de "Gargouille" et à ses habitants celui de"Gargouillards".

C'est le long de ces deux "artères" que se concentrent les principaux commerces, hôtels, bars et restaurants de la vieille ville.
 
Retour a la page d'accueil
hotels, restaurants
hotels, restaurants
galerie photos
 


Le patrimoine fortifié de Briançon

L'inscription au patrimoine mondial de l'oeuvre de Vauban dans la catégorie "biens culturels" a été officialisé par l'UNESCO le 07 Juillet 2008 à Quebec. Briançon pour ses fortifications d'Asfeld fait partie des 12 sites choisis en France. Labellisée "Ville d'art et d'histoire" Briançon offre en effet à la curiosité de ses visiteurs un patrimoine culturel exceptionnel avec notamment un ensemble fortifié unique en Europe.

Ces fortifications nous offrent sur 1300 mètres de dénivelée, un témoignage de l'architecture militaire sur près de trois siècles, de Vauban à Maginot.
Au fil du temps, les progrès de l'artillerie obligèrent à occuper des sommets de plus en plus élevés, les ouvrages présentés ci-dessous sont les plus bas en altitude et donc les plus anciens.

La Ville fortifiÉE PAR VAUBAN

La ville fortifiéeEgalement appelée "Cité Vauban" ou "Gargouille", c'est un lieu de balade prisé par les visiteurs.
Elle est déjà, de part ses fortifications et son architecture pittoresque, une véritable oeuvre d'art, mais son enceinte recèle également de nombreux trésors : églises, éléments architecturaux, fontaines, cadrans solaires, etc...
Vous pourrez les découvrir au détour des ruelles et en effectuant le tour des remparts, vous profiterez de points de vue magnifiques sur les vallées environnantes.
Lire la description ci-contre et visitez la galerie photos qui lui est consacrée.

Le Fort des Salettes

Le Fort des SalettesImaginé par Vauban dès sa première visite en 1692, il se situe au dessus de la ville haute sur les premiers lacets qui mènent à la Croix de Toulouse.
Edifié entre 1709 et 1712, ce petit ouvrage d'infanterie appelé "Redoute" était à l'origine constituée d'une tour carrée entourée d'un fossé et d'une galerie à feux de revers.
Son objectif était double, surveiller la route de l'Italie et priver l'ennemi d'une position stratégique pouvant menacer la ville.
En 1840 il fut transformé en fort d'artillerie avec la construction d'un fossé extérieur, de casemates et de bastions.
Grâce au travail de rénovation du "Club du Vieux Manoir" le fort est dans un excellent état de conservation, c'est malheureusement le seul dans ce cas...
Visitez la galerie photos du Fort des Salettes.

Le Pont d'Asfeld

le pont d'Asfeld Il permet la liaison entre la ville et le Fort des Têtes.
En 1700 Vauban avait déjà pensé à un pont permettant de franchir les gorges de la Durance, dans son esprit cet ouvrage de communication devait être composé de deux arches.
Lorsque le projet fut entrepris trente ans plus tard (1730-1731), les ingénieurs en charge de sa construction décidèrent d'une arche unique de 55 mètres sous clef pour relier les 40 mètres séparant les deux rives.
Le rude hiver qui sévissait à cette époque obligea à une certaine diligence dans sa réalisation, toute la maçonnerie fut ainsi terminée en moins de quatre mois (Avril-Août 1730), malgré cette rapidité d'exécution aucun accident ne fut à déplorer durant toute la construction de cette oeuvre audacieuse.
A noter que ce monument n'a pas très bonne réputation, certains le surnomment ainsi "Pont du Diable" car il est le théâtre de nombreux suicides.
Visitez la galerie photos du Pont d'Asfeld.

Le Fort Dauphin

Le Fort DauphinCe poste avancé construit en lisière de forêt assurait la surveillance du Vallon du Fontenil et la protection du Fort des Têtes, il permettait avec son vis-à-vis le Fort des Salettes de verrouiller parfaitement la route de l'Italie.
C'est un ouvrage à plusieurs niveaux avec deux fronts bastionnés, sa particularité vient d'un imposant mur (2,20 de large X 9,30M de haut) qui traverse le fort dans le sens de la longueur et sur lequel est adossé le seul bâtiment de casernement.
Dans un état de délabrement avancé, ce fort appartient toujours à l'armée qui l'utilisait il y a encore peu de temps comme lieu d'entraînement aux combats de rue....
Visitez la galerie photos du Fort Dauphin.

Le Fort des TÊtes

Le Fort des TêtesC'est l'ouvrage le plus important du dispositif fortifié Briançonnais.
Dès 1700 Vauban avait souligné l'importance stratégique de cette position qui surplombe les vallons du Fontenil et de Fontchristiane ainsi que la ville fortifiée.
Sa construction débuta en 1721 sous la direction de deux ingénieurs : Tardif et Nègre, il fallut d'abord aplanir le plateau des Têtes en détruisant les bosses rocheuses qui s'y élevaient et dont il ne reste qu'un témoignage sur la place centrale.
Le Fort se compose de trois fronts et d'un bas fort, il présente toute la panoplie des défenses de l'époque : demi-lunes, feux de revers, chemin couvert, etc...
Sa superficie, une fois et demie supérieure à celle de la vieille ville, permettait le casernement de 1250 hommes et d'environ 70 pièces d'artillerie, en cas de prise de la ville il aurait servi de base de repli.
Le Fort des Têtes se trouve au coeur du système défensif, il est relié à la ville par le pont d'Asfeld et au fort du Randouillet par la communication Y. Il ne fut jamais achevé et de nombreux bâtiments manquent à l'appel, d'autres en revanche furent réaffectés à d'autres tâches, la chapelle fut ainsi transformée en caserne au 19ème siècle.
Des visites organisées pendant l'été vous permettront d'apprécier au mieux cet ouvrage.
Visitez la galerie photos du Fort des Têtes.

Le Fort du Randouillet
Le Fort du Randouillet vu du Fort des TêtesIl domine le Fort des Têtes et avait pour mission de le protéger d'une éventuelle attaque descendant des sommets de la montagne de l'Infernet. Sa position lui permet également de surveiller la vallée de Cervières.
Le Fort a ceci de particulier qu'il est composé de deux parties bien distinctes : "le donjon" partie supérieure de l'ouvrage dans lequel se concentre les principaux éléments de défense et en bas la "ville militaire" qui abrite les bâtiments de casernement, poudrières, etc...
Son nom lui vient des hirondelles qui y nichaient et qui sont appelées les randouilles dans les Alpes du Sud.
Visitez la galerie photos du Fort du Randouillet.

 
© Création du site
 
Accueil l Présentation l Historique l Patrimoine l Sports & loisirs
Restaurants l Hebergements l Galerie photos l Contacts et liens
haut de page